Interview de Kenza Farkouch, chef de département E-Réputation et Influence

Kenza-FARKOUCH

Comment exploiter la social intelligence et la data pour ressortir des insights performants, gérer son image sur le web et activer sa communication d’influence ? Précisions avec Kenza Farkouch, notre chef de département E-Réputation & Influence.

Tu es aujourd’hui chef du département E-réputation & Influence au sein de Tribal DDB. Peux-tu te présenter et nous en dire plus sur ton poste ?

Bercée par le numérique et le digital qui ont révolutionné le 21ème siècle depuis mon jeune âge, j’ai fait mes premiers pas dans le digital, il y a plus de 5 ans maintenant.
Après avoir été web journaliste puis chargée de veille dans une start-up d’intelligence économique, il ne suffisait plus pour moi de transmettre l’information, il a fallu que je devienne actrice et que j’accompagne des marques dans la veille online et la gestion de crise compte tenu de son importance grandissante.
J’ai rejoins Tribal DDB Casablanca comme Analyste E-Réputation pour évoluer vers un poste de Stratégiste en Influence & E-Réputation et prendre aujourd’hui la tête du pôle E-réputation et Influence.
Avec une team fortement motivée et expérimentée qui collecte et analyse des milliers de donnés au quotidien, je veille à livrer des insights et recommandations qui permettront à nos clients de booster leur business grâce au social monitoring.

Comment définis-tu l’E-réputation et en quoi consiste l’influence ?

L’E-réputation est tout simplement l’image d’une marque ou d’un individu sur le web. Il s’agit des traces numériques présentes sur les résultats des moteurs de recherche et les réseaux sociaux.
Les consommateurs ont développé aujourd’hui le réflexe d’aller googler un produit ou un service avant de passer à l’achat. De fait, il est important pour une marque de surveiller tout ce qui se dit sur elle, d’être à l’écoute de ses clients et d’adapter, entre autres, ses stratégies quelles soient commerciales ou de communication.
En ce qui concerne l’influence, celle-ci consiste à développer des liens étroits avec les leaders d’opinion sur le web, les engager afin d’atteindre leurs communautés.
L’influenceur digital est capable de révolutionner les comportements de consommation et les perceptions ressenties à l’égard d’une marque de son audience.
Notre département déploie des stratégies d’influence depuis 4 ans pour ses clients. Certains influenceurs sont même devenus aujourd’hui des ambassadeurs de ces marques.

Quels sont les outils de Social listening utilisés par le département ?

Ce n’est pas en effectuant une recherche manuelle sur Google ou sur les réseaux sociaux que l’on pourrait extraire toute la data dont nous avons besoin pour réaliser des actions. Avoir un outil de monitoring est primordiale pour mieux surveiller son E-Réputation, réagir au bon moment et efficacement, faire des analyses quantitatives et qualitatives pertinentes entre autres…
Parmi les outils de veille les plus performants et intelligents sur le marché qui permettent aux marques une meilleure exploitation de la social data intelligence et avec lesquels nous avons travaillé, nous retrouvons Radarly.
Radarly, plateforme de Social Data Intelligence de Linkfluence est une plateforme SaaS qui capte au quotidien plus de 150 millions de conversations en temps réel (blogs, réseaux sociaux, forum, sites web, etc.) dans plus de 78 langues et dans plus de 190 pays pour les restituer en KPI opérationnels au sein de tableaux de bord intuitifs.
A l’issue de son partenariat avec Tribal DDB Casablanca, en tant que représentant au Maroc, Linkfluence va faire profiter les entreprises marocaines de son offre, comme les 300 clients que la société accompagne déjà chaque jour.

En trois hashtags, comment une marque peut-elle gérer sa E-réputation ?

#Ecoute, #Anticipation #Reactivite

Pourquoi il est aujourd’hui plus intéressant de travailler avec des micro-influenceurs digitaux plutôt qu’avec les « influenceurs stars » ?

Ce n’est pas seulement le nombre d’abonnés qui compte. Les taux d’engagement des posts que publient ces leaders d’opinion sont plus importants.
ENGAGEMENT
– Ils sont très souvent spécialistes d’un domaine, leur audience les suit principalement pour leurs expertises et leur fait confiance.
AUTHENTICITÉ
– Les plus petites communautés sont ultra ciblées et très engagées.
CIBLAGE
– Ils sont plus proches et à l’écoute de leurs followers et interagissent avec eux plus souvent. HUMANS TO HUMANS.

En situation de crise, à quel dispositif peuvent recourir les entreprises pour s’en sortir?

Pour mieux réagir à une crise, il faudrait l’anticiper. Les processus de prévention sont importants dans la gestion de crise.
Encore une fois, la veille permanente permet de repérer au mieux les signaux d’alerte et d’être réactifs et maîtriser la situation quand la crise est encore à faible impact.Nous élaborons pour chaque client un book de crise spécifique et qui répond à ses sujets sensibles.

Un dernier mot pour la fin?
Salam Conan & Sherlocks !

Faites connaissance avec Maram notre super chef de projet !
L’agence Tribal est une véritable fourmilière, des cris par ci, des rires par là. Tout le monde cogite sous le regard ébahi de notre nouvelle recrue de Tribal DDB. Afin de lui rendre honneur (car nous aimons dire bienvenue à notre manière), nous tenons à la présenter à notre petit monde digital à travers cet interview.

IMG_0060-e1502812771223-683x1024

Quel a été ton parcours et ta formation?

Après avoir eu mon bac en sciences économiques, j’ai choisi d’intégrer l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Settat pour poursuivre ma formation. A travers mes études, je me suis orientée vers le domaine du marketing, parce que c’est un domaine qui me plait beaucoup puisqu’il associe dynamisme et créativité, et qui fait aussi appel à notre côté social et à notre esprit d’analyse. Ma première expérience au sein de Adhoc digital Agency m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le monde du digital.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre Tribal ?

Le monde du digital reste l’une des avancées majeures les plus fascinantes du monde d’aujourd’hui. Un monde qui change et vibre selon les tendances. Tribal est l’une des rares agences qui a un suivi et une maitrise des codes de ce monde là. En faire partie sera surement un élément déterminant dans ma carrière, tant en terme d’apprentissage qu’en terme de montée en compétences et en expertise.

En quoi consistent tes tâches au sein de tribal ?

Je suis chef de projets. Mon rôle consiste à coordonner et mener à bien tous les projets digitaux de mes clients. Je suis l’ensemble des étapes de production des projets en amont et en aval.

Comment se passe une journée type à l’agence ?

On se dirige au bureau en étant motivé de ne pas retrouver une ambiance morose, j’apprécie toujours mon passage dans le couloir qui fait très bien ambiance tim burton. J’ai beaucoup apprécié mon premier jour à Tribal. L’équipe était chaleureuse et souriante et on remarque rapidement qu’elle est soudée, motivée et on peut aller de l’avant plus facilement.

Qu’est ce qui te passionne le plus dans ton métier ?

ça fait un an et demi que je travaille dans le domaine du digital, je peux vous dire que c’est un domaine qui me passionne énormément puisqu’il repose énormément sur les réseaux sociaux, qui sont pour le compte, puissants et incontrôlables dans la totalité. Ce suspens au quotidien et la responsabilité qui en découle font toute la passion que j’ai pour ce métier.

Ton talent caché ?

Je vous laisse le soin de le découvrir avec le temps 😉

Un dernier mot pour la fin :
Let’s go Tribal !

Cette vidéo décalée a récemment été partagée sur Facebook et a été très appréciée par les internautes. La vidéo a été réalisée par l’agence casablancaise Tribal DDB, spécialisée dans le digital. Un beau travail pour faire passer un message subliminal autour d’une marque d’huile d’olive bien connue.

Posté sur lesiteinfo.com

Facebook has released a new report on how people share their Ramadan experiencies. Find inspiration, and discuss their passions on the platform during the holy month.

Check out the report


ramadan

Selon une étude réalisée par le département E-réputation de l’agence casablancaise Tribal DDB, Emmanuel Macron séduit les jeunes Marocains entre 18 et 24 ans, surtout les hommes (67,9%).

 

Lire la suite

Le département E-réputation de l’agence Tribal DDB a mené grâce à des moyens de monitoring, une étude sur ce que pensent et disent les Marocains d’Emmanuel Macron.

Cette étude a été réalisée avant l’intégration de Leïla Aichi dans la liste des candidats de la majorité présidentielle aux Législatives.

En voici les résultats.

Voir la suite

Le département E-réputation de l’agence casablancaise Tribal DDB, a réalisé une étude sur le nouveau président Français Emmanuel Macron qui a été cité plus de 8500 fois sur les réseaux sociaux pendant la période du 23 avril au 09 mai 2017.
95% d’entre-elles sont en rédigées dans la langue de Molière.
Les marocains se sont beaucoup plus exprimés sur la plateforme Twitter qui réunit 92,81% des mentions.
Les autres réseaux sociaux sont loin derrière, dont Facebook avec 5,41%, les forums avec 1,61% et Instagram avec 0,17% des mentions au sujet d’Emmanuel Macron.
Ce que pensent les marocains d'Emmanuel Macron

Tribal-DDB-War-Room-00La mise en place d’une War Room s’est imposée  suite à des besoins exprimés par nos clients pour savoir et contrôler leur e-réputation hors des réseaux déjà contrôlés. L’objectif est de compléter notre palette de prestations sur la partie digitale», précise d’emblée Amine Bennis, président de Tribal Worldwide. Cette agence de communication et de marketing digital a enregistré un chiffre d’affaires de 16 millions de DH en 2014. Elle table cette année sur 25 millions de DH. D’ailleurs elle vient de s’équiper récemment d’une salle d’opération ou War Room.

Lire plus depuis le lien ci-dessous :
http://www.leconomiste.com/article/981377-war-room-un-dispositif-de-veille-digitale

اليوم 24 : شاهد أول “وار روم” بالمغرب

http://www.alyaoum24.com/videos/1990-878

شاهد أول “وار روم” بالمغرب

مجموعة المعلنين بالمغرب تدعم بقوة سوق الاعلانات عبر الإنترنت


1 2 3 4 6